• Côte-Nord : les Innus bloquent la route 138

    Comme prévu, des Innus de Pessamit bloquent la circulation sur la route 138 pour protester contre le Plan Nord.

    Depuis 7 h, jeudi matin, les Innus interrompent le passage des véhicules toutes les demi-heures. Le mouvement de protestation prendra fin vers 21 h. Les Innus ont entrepris leurs moyens de pression même si le chef de Pessamit, Raphaël Picard, a pu, mercredi, s'entretenir avec le premier ministre, Jean Charest, comme il l'avait demandé. Une rencontre entre Raphaël Picard et le premier ministre doit être organisée à court terme.

    Le chef de Pessamit souhaite obtenir des résultats concrets : « Ça fait des années qu'on regarde le train passer, et là, c'est fini. Il faut des résultats tangibles. On n'est pas contre le développement régional, on est aussi des développeurs, on a trois gros projets en santé. On ne veut pas hypothéquer dans le Plan Nord nos droits et notre titre aborigène. »

     

    Raphaël Picard

    Raphaël Picard (archives)

    Si les Innus n'obtiennent pas satisfaction, la route sera à nouveau fermée mardi et vendredi de la semaine prochaine.

    Raphaël Picard est conscient que le mouvement de contestation risque de soulever la grogne puisque la route est le seul lien routier de l'ouest à l'est dans la région.

    C'est d'ailleurs le cas à la Chambre de commerce de Sept-Îles qui s'insurge contre la fermeture de la route 138 à Pessamit.

    Le président de l'organisme, Marc Dallaire, soutient dans un communiqué qu'il est inconcevable que le développement économique de la Côte-Nord soit perturbé par un groupe d'opposants au Plan Nord, qu'ils soient Innus ou allochtones. Il invite les représentants de Pessamit à négocier avec le gouvernement du Québec en faisant preuve d'ouverture.

    Lien de l'article : http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2011/06/09/001-plan-nord-route-138.shtml

    Le gouvernement démontre une certaine ouverture aux demandes de la communauté innue, puisqu'une rencontre est prévue entre le ministre des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley et le Chef du Conseil de bande au cours des prochains jours. Le ministre Kelley et son collègue de la Sécurité publique, Robert Dutil, insistent pour que les protestations se déroulent dans l'ordre et sans violence.  http://fr.canoe.ca/infos/s<wbr></wbr>ociete/archives/2011/06/20<wbr><wbr>110609-093359.html</wbr></wbr>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :