• Plan Nord : Québec ouvre la voie à un nouveau désastre forestier

    Avec la lancée du Plan Nord en début de semaine, le gouvernement Charest misait gros, lui qui est dans le bourbier depuis maintenant des années. L’orgie de milliards annoncés a éclipsé les enjeux de fonds qui tissent ce Plan.

    Parmi ceux-ci, la question forestière, pratiquement absente de la couverture médiatique obnubilée par les mégas chantiers miniers et hydro-électriques promis. Or ce fameux Plan, qui couvre pratiquement toute la forêt boréale, ouvre la porte à l’exploitation de nouveaux territoires nordiques fragiles, vierges et actuellement à l’abri des coupes. Un désastre écologique et un potentiel marasme économique qui devrait faire l’objet d’une plus grande attention de la part de tous les Québécois. 

    La limite à la coupe

    Québec a fixé au début des années 2000 une limite nordique des attributions forestières commerciales, principalement basée sur la rentabilité économique, les forêts trop éloignées des usines ou trop peu productives ayant été exclues. Le Plan Nord vient complètement changer la donne avec la mise en place d’une « Stratégie d’aménagement des forêts au nord de la limite nordique ».

    Les coupes montant de plus en plus vers le Nord et certaines compagnies étant déjà en train de longer la limite nordique (plusieurs coupent actuellement entre le 51ème et le 52ème parallèle), les pressions sont grandes pour aller récolter les quelques « forêts » au nord de la limite, aux frontières avec la taïga. Alors qu’un comité scientifique se penche sur la question depuis plus d’un an (quelles seraient les conséquences de couper ces dernières parcelles de forêts vierges si fragiles et si lentes à se régénérer? Serait-il rentable de se lancer dans une telle entreprise?), le gouvernement met tout de même en place tous les outils pour aller défricher ces derniers écosystèmes vierges.

    Raser le Nord : Quand l’avidité dépasse la raison

    Alors que les derniers chiffres du Vérificateur général montre que les Québécois paieront 717 millions de dollars en dépenses fiscales d’ici 2013 pour subventionner les chemins forestiers pour les compagnies forestières (eh oui, en plus de payer pour le reboisement et autres dépenses forestières, vous payer 90% des chemins forestiers dédiés à la coupe en forêt publique), voilà que le gouvernement Charest veut faire pénétrer les chemins en zone jusqu’alors impensable économiquement et insensée écologiquement parlant.

    Aucune compagnie forestière n’est assez kamikaze pour investir dans des coupes à plus de 300km de l’usine sans avoir des subventions généreuses, des crédits d’impôt abondants et autre soutien de l’État. Voilà que le Plan Nord pave la voie à aller récolter ces forêts peu denses, peu productives, extrêmement fragiles et si lentes à se régénérer. Signe que la forêt du « Sud », mise à mal par une exploitation abusive depuis des décennies, ne suffit plus à rassasier les ardeurs de ce gouvernement avide de développement tous azimuts.

    Les forêts nordiques doivent être protégées

    Comment justifier l’exploitation d’écosystèmes qui mettront des siècles avant de se remettre? Quel raisonnement peut permettre des investissements massifs d’argent public dans une activité industrielle aussi onéreuse et non rentable? Notre gouvernement a-t-il perdu la raison?

    C’est au pourtour de la limite nordique que se trouvent les dernières forêts intactes du Québec. C’est là que l’empreinte humaine est encore absente, là que la biodiversité bat son plein, là que les cycles globaux n’ont pas encore été perturbés. Bref, c’est tout ce qui nous reste de forêts encore vierges au Québec, le reste ayant été fragmenté, exploité ou éradiqué. Notre gouvernement a la responsabilité de les protéger, mais le Plan Nord et ses visées forestières viennent radicalement hypothéquer ce qui aurait pu être un des plus grands projets de conservation de la planète.

    source de l'article : http://www.greenpeace.org/canada/fr/Blog/plan-nord-qubec-ouvre-la-voie-un-nouveau-dsas/blog/34738


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :